Aspects religieux

L’évolution de la Terre n’est pas simplement du domaine de l’homme matériel, mais aussi de races évoluant sur d’autres plans de réalité. La Genèse du Réel p.363



Bernard de Montréal : - Comme je l’ai déjà dit précédemment : L’être humain a été créé par des intelligences qui viennent d’autres mondes, d’autres plans. Si nous regardons le phénomène de l’involution, et que nous regardons le phénomène de l’origine de l’être humain, il n’est pas nécessaire pour nous, d’aller ou de retourner dans un passé très vaste de 14 ou 15 millions d’années, où la forme humaine était à son stade primitif, il suffit de voir qu’à un certain moment, dans la courbe de cette évolution, il fut nécessaire qu’un champs de force plus perfectionné - que l’on peut appeler le corps vital humain - fut introduit dans une forme primitive qu’on appelle l’australopithèque ou d’autres titres que nous avons donné aux ossements qui demeurent, et que ce champ de force a créé une mutation dans ces formes primitives, et que c’est à partir de ce moment-là, que l’on peut dire que l’être humain est sur la Terre.

Alors d’où vient ce champ de force ? D’où vient ce corps, qui une fois imprégnant la matière solide de l’être humain, a donné un autre courant à l’évolution biologique ?

Et bien ce champ de force a été créé par des intelligences qui évoluent dans des mondes parallèles. Il y a effectivement des êtres qui font partie des mondes parallèles, et qui sont liés dans le passé avec l’évolution de l’être humain, et d’autres qui ne sont pas liés à son évolution, mais qui ont des rapports cosmiques avec l’être humain, mais l’humain ne le sait pas et il doit être capable de discerner parfaitement entre ce qui est réel et ce qui n’est pas en accord avec les lois de sa propre réalité. C’est pourquoi le phénomène extraterrestre change et varie avec les siècles, c’est pourquoi également, le phénomène extraterrestre a toujours été pour l’être humain, la manifestation du divin sur la planète Terre dans le passé. Des empires ont été formés, fondés, sur le phénomène extraterrestre, les religions ont été fondées, formées sur le phénomène extraterrestre… »

Origine de l’être humain

L’origine de l’être humain, la fameuse question de l’origine de l’être humain… quelqu’un m’a demandé dernièrement si l’être humain venait du singe ? L’être humain n’a jamais été animal ! L’être humain n’est pas venu comme les gens le pensent habituellement : Dans le passé en effet, l’être humain était dans un état de condensation extrêmement légère comparé avec aujourd’hui. L’être humain possédait un corps éthérique qui était extrêmement instable, le corps astral n’avait pas encore été développé, le corps mental encore moins, de sorte que l’être humain n’était pas du tout ce qu’il est devenu aujourd’hui. Les premières manifestations de l’être humain sur la Terre, l’ont été sur le Plan Ethérique, elles ont été au niveau du corps éthérique, et les manifestations ultérieures l’ont été sur le Plan Astral 

Elle s’est densifiée la forme humaine, la forme en tant qu’éther, a d’abord été constituée, elle a été créée, au début elle était sur les autres plans, et lorsqu’il fut le temps pour que l’être humain se manifeste sur la Planète, cette forme s’est densifiée, elle s’est densifiée et s’est densifiée, et est devenue matérielle, durant la période Lémurienne, l’être humain n’avait pas du tout la même densité qu’aujourd’hui.

Les formes humaines qui sont parallèles à l’être humain et que l’on retrouve par exemple dans l’anthropologie classique, étaient des formes qui suivaient leur propre évolution. On a tendance à penser, parce que l’être humain ressemble à des formes simiennes, que l’être humain a pris son origine dans ces formes simiennes, et c’est une erreur, d’ailleurs c’est une erreur de l’anthropologie qui serait à refixer, parce que l’être humain à ses débuts était éthérique, et avec le temps, le corps éthérique de l’être humain s’est densifié, s’est densifié, ensuite il y eu le développement du corps astral et ensuite le développement du corps mental inférieur, la forme humaine s’est développée, elle est devenue plus grande et avec le temps elle est sortie et est entré dans une de ces enveloppes matérielles que l’on appelait l’homme primitif - qu’on connaît encore aujourd’hui puisqu’il en reste des espèces un peu sur la Terre - le yéti, l’homme des neiges, tous ces êtres-là font partie de l’homme primitif - et lorsque ce corps éthérique est rentré dans l’humain primitif, il a créé des changements vibratoires dans le corps physique et ça a donné naissance à un être de base, qui a évolué jusqu’au stage du Neandertal, puis du Cro-Magnon.

Rendu à ce stage, l’être humain avait la position debout, érigée, et c’est à ce moment-là, que l’être humain est entré en contact avec les extraterrestres, et les extraterrestres ont infusé dans son Mental une vibration qui a permis que l’être humain développe l’intellect, alors l’être humain en a passé des phases d’évolution… L’être humain ne vient pas du singe, seulement il s’est servi du corps du singe, il en a changé la vibration pour qu’il devienne un peu plus… fonctionnel si vous voulez, on ne pouvait tout de même pas se promener tout le temps à 4 pattes !
C’est suite au contact qui s’est fait avec les extraterrestres, que l’on a connu pour la première fois sur la Terre, 5 races d’humains. Les humains raciaux : Les humains jaunes, les humains noirs, les humains blancs, les humains rouges, tout ça… c’est parce que les infusions extraterrestres sont venues de différentes Planètes, les humains noirs par exemple sont en contact avec des extraterrestres venant d’une certaine partie de la Galaxie, les chinois avec d’autres, etc. A partir de cet être racial, il y a eu des étapes de conquêtes, des étapes d’imposition d’une forme d’intelligence sur cet humain-là, parce qu’il était encore très primitif.

Alors qu’est-ce que c’est un être humain ? Quand est-ce qu’un être - homme ou femme - devient humain ? Il le devient lorsqu’il a conscience de lui-même, s’il n’a pas conscience de lui-même il n’est pas humain, parce qu’il est incapable de se servir lui-même de la matière. Lorsque l’être humain est capable de se servir lui-même de la matière, il commence son exercice général dans le développement de son intelligence. A ce moment-là il lui est permis de renforcer les liens de sa genèse avec d’autres prototypes génétiques qui peuvent venir de la Galaxie, et à ce moment-là il y a une rencontre, il y a une transmutation qui se fait, et l’être à ce moment-là, produit des races, alors avant cette période-là il y avait des prototypes humains qui servaient simplement à permettre la fondation de la race humaine…

Ce sont des prototypes humains comme les australopithèques Africains, ce sont des prototypes humains, mais ce ne sont pas des êtres qui résultent d’une connexion Cosmique entre l’être humain et les civilisations avancées. Autrement dit il n’y a pas le phénomène de la race avant cette période-là dans les temps éloignés, il y a un phénomène de ramifications, on voit des liens qui se développent entre un type humanoïde et d’autres, mais à un certain point, il n’y a plus de connexion… il y a ce qu’on appelle un « missing link » (un chaînon manquant) alors qu’est-ce que c’est que ce missing link ? 

C’est justement ce stage où l’être humain est entré en contact avec des civilisations supérieures, et la transmutation énergétique est tellement puissante que les liens génétiques sont brisés, et qu’une nouvelle organisation génétique se fait. Alors l’être racial qui vient après, dévie légèrement de celui qui venait avant, mais il dévie suffisamment pour qu’il n’y ait plus de rappel historique, et c’est pour cela que les scientistes n’ont jamais pu découvrir le missing link, parce qu’ils ne comprennent pas occultement les Lois de l’évolution humaine telles qu’elles sont perçues par l’être humain lorsqu’il a contact avec la mémoire.

Dans le passé également, il y a des êtres qui ont vécu très longtemps, mais ce n’étaient pas des être humains… il y a des êtres qui ont vécu longtemps mais l’humanité non ! L’humanité était très faible en énergie astrale en ces temps-là, l’humanité était extrêmement simple. Pour que l’être humain puisse vivre très longtemps il faut qu’il ait un pouvoir mental, pour qu’un être humain vive très longtemps il faut qu’il soit d’une autre évolution, et les êtres qui ont vécu longtemps dans le passé, sont des êtres qui sont venus sur la Terre pour aider à l’évolution de l’être humain, ce sont des gardiens spirituels de l’humanité - des initiés - ces êtres-là étaient déjà de très haute évolution, mais l’humanité, non ».

La période Atlante

« Ces initiés qui sont venus à différentes périodes étaient importants, mais les initiés les plus importants, sont ceux qui sont venus durant la période des Atlantes, parce que durant la période Lémurienne il ne se passait que très, très peu de choses sur la Terre, naturellement il y avait des choses importantes, le corps éthérique de l’être humain commençait à se densifier, mais il commençait seulement à prendre conscience de la dimensionnalité de l’espace et des contours de l’espace, tandis que durant la période Atlantéenne, l’être humain commençait déjà à développer énormément d’énergie émotionnelle, il commençait à pouvoir aller facilement sur les plans astraux, d’ailleurs l’être humain dormait comme nous aujourd’hui nous veillons, et l’activité de jour de l’être humain était très, très simple, c’est l’activité de nuit qui pour lui était très importante.

Alors durant la période Lémurienne il ne s’est passé que très peu de choses au niveau de l’Astral, tout se faisait au niveau du corps éthérique. Les initiés qui sont venus dans le temps des atlantes ont parlé, puis ont parlé, puis ont parlé et ont même eu des contacts avec les extraterrestres puis à un certain moment les extraterrestres se sont retirés, parce que les humains faisaient d’eux des dieux, parce que c’est facile pour l’être humain de faire des dieux des autres. Les initiés qui sont venus, ont donné à l’être humain de la connaissance, de la connaissance pour l’éveiller un peu, pour qu’il développe des mœurs, pour qu’il développe des lignes d’évolution et ces initiés étaient des extraterrestres, ils ont donné à l’être humain de l’information, mais de l’information voilée, qui servait dans le temps, qui était parfaite dans le temps, puis ça a avancé, ça a avancé et là on est rendu à la fin du XXème siècle et on envoie des fusées dans l’espace.

On a une technologie, on a le cerveau bien organisé, et il est temps que l’être humain commence à comprendre, que ce que ces initiés-là ont dit dans le temps, doit être compris aujourd’hui à la lueur de la même intelligence dont eux, étaient les porteurs ! L’humanité a eu des époques antérieures qui ont été très hautes en évolution, mais c’était des époques qui étaient limitées. Prenez les Atlantes... les Atlantes d’abord, devaient leur succès à des Intelligences qui étaient venues sur la Planète Terre en expédition, et qui leurs donnaient les secrets : Les Atlantes avaient des vaisseaux pour aller dans les airs et des vaisseaux pour aller dans les mers, mais ils ne pouvaient jamais sortir de l’atmosphère planétaire de la Terre, parce qu’ils étaient en stage involutionnaire ! Tandis que l’être humain nouveau le pourra ».

Les Atlantes ne pouvaient pas par exemple, voyager en dehors de l’atmosphère de la Planète, ils n’en avaient pas le droit, ils ne pouvaient pas aller sur la Lune, ils pouvaient voyager un peu au-dessus de la surface du sol, mais ils ne pouvaient pas aller plus loin que ça, parce que les Atlantes, mêmes s’ils avaient un certain contrôle sur la gravité, étaient tout de même sous l’influence de la gravité planétaire, ils étaient incapables de se soustraire complètement de la gravité planétaire et ils n’en avaient pas le droit, pourquoi ?

Parce que cette possibilité était une possibilité qui devait être donnée à une « race pure » pour donner une nouvelle allure, une nouvelle orientation à la civilisation de l’être humain. La Lémurie c’était la même chose, les Lémuriens n’étaient pas aussi avancés que les Atlantes, parce que leurs corps astraux étaient beaucoup plus petits, ils étaient très embryonnaires, ils avaient un corps éthérique qui était suffisamment développé mais ils percevaient la Lumière d’une façon différente. Ils percevaient la Lumière un peu comme nous la percevons dans nos rêves, et ils avaient une conscience individuelle qui était presque non existante, alors que leur conscience collective était assez vaste.

Le développement technologique actuel est du reste une manifestation directe de l’intelligence Atlantéenne de l’être humain. C’est pour cela que les Américains sont les plus avancés dans le monde au niveau de la technologie, qu’ils ont donné l’impétus original, (impétus : élan moteur, impulsion) parce que c’est en Amérique que l’on retrouve le plus grand nombre d’incarnations d’anciens atlantes, qui avaient eux, une science très développée, mais ce qui se fait aujourd’hui et ce qui s’est fait durant la période de l’Atlantide et ce qui se fera demain c’est une autre paire de manches ! Alors les Atlantes… on porte du respect aux Atlantes, il y a beaucoup de personnes qui parlent des Atlantes, mais moi les Atlantes je les reconnais dans leur évolution, je reconnais qu’ils ont fait de grandes choses, mais ils étaient extrêmement limités.

Les Atlantes étaient extrêmement astraux, extrêmement passionnés, et c’est justement la passion, l’astralité de la nation Atlante qui les a détruits… Cette astralité ensuite, nous l’avons retrouvée chez les Incas, chez les Amérindiens et dans toutes les formes de cannibalisme qui existaient sur la Planète Terre. Alors il y avait un groupe d’Atlantes, des initiés Atlantes qui avaient cette connaissance, mais la conscience planétaire qui se situait autour de l’Atlantide était devenue tellement ténébreuse, tellement ombrageuse, qu’elle faisait automatiquement contraste avec la Lumière de cette Intelligence qu’ils avaient reçue, et les Atlantes se sont détruits, car avec cette conscience qu’ils avaient et à cause de certaines intempéries solaires qui bouleversaient la Planète à ce moment-là, ces gens-là étaient incapables de continuer pendant très, très longtemps à observer en eux la Lumière qui faisait partie du rayonnement entre eux et les autres plans.

Ils ont perdu cette Lumière-là, et lorsqu’ils eurent perdu cette Lumière, la race est devenue aveugle et lorsqu’une race devient aveugle, elle est forcée soit de se tourner vers l’intérieur pour développer des pouvoirs ou alors elle s’éteint, et c’est ce qui s'est produit. De sorte que l’être humain évolue constamment, mais il n’a pas encore terminé son évolution, alors on ne peut pas dire que dans le passé l’être humain était plus évolué qu’aujourd’hui, c’est simplement que dans le passé, l’être humain était sous des conditions d’évolution ou sous des conditions matérielles qui différaient énormément avec celles d’aujourd’hui, mais l’être humain devait constituer avec le temps, l’astral et le mental inférieur, pour développer un Ego, pour que plus tard au cours de l’évolution, il puisse atteindre le stage de l’individualité, parce que l’être humain n’était pas individualisé en ce temps là.

C’est quand l’être humain commence la période d’évolution qu’il prend sur lui la responsabilité de ce qu’il fait, et qu’il devient lui-même responsable de ce qu’il est, et le tournant entre l’involution et l’évolution se produit présentement ! On est au point de rencontre des deux… et si nous considérons que l’humanité a passé des milliers d’années sur le globe pour développer le corps physique, le corps émotionnel, le corps éthérique, le corps mental… des milliers d’années ! »

Et qu’aujourd’hui à la fin du XXème siècle, nous entrons dans une nouvelle phase qui est le développement de l’Intelligence Supramentale, il est évident que n’importe quelle personne qui se servirait moindrement de son intelligence, comprendrait que si l’être humain a nécessité de passer par ces expériences pendant des siècles et des millénaires pour en arriver - après ces si grandes périodes de temps - a commencer à être un peu plus civilisé sur le plan mental inférieur, à avoir un corps mental qui est suffisamment développé pour nous donner la science que nous avons aujourd’hui, à avoir un corps émotionnel assez développé pour nous donner les arts que nous avons aujourd’hui, à avoir un corps vital suffisamment développé pour nous donner un corps humain physique de très belle ligne, tel que celui que nous avons sur la Terre aujourd’hui, il est évident que pour que l’être humain développe le corps mental supérieur, ça lui prendra aussi des siècles…

Et les êtres humains devront apprendre au cours de l’évolution qui vient, qu’ils ne peuvent pas se permettre de croire, ils ne peuvent pas se le permettre, mais ça c’est dans leur expérience, on peut dire quelque chose à l’être humain comme souvent nous disons : - « Tu peux amener un cheval à la rivière, mais tu ne peux pas le forcer à boire » et l’être humain c’est la même chose, nous pouvons lui dire selon notre expérience, que l’être humain est pris aujourd’hui entre le monde Astral et le monde Mental, qu’il est prisonnier, et qu’il y a des Forces aujourd’hui qui veulent le maintenir, qui le contrôlent et qui veulent dominer son intelligence, et qu’il y a également des Forces aujourd’hui qui commencent à pénétrer en lui, des Forces très grandes qui sont les Forces de l’Intelligence de la Lumière, mais ces Forces ne peuvent pas pénétrer en lui et coordonner toutes ses activités humaines, parce qu’il y a d’autres Forces en lui qui troublent cette descente, et ça, c’est l’Initiation de l’humanité !

C’est l’évolution de l’humanité ! Et ça prendra des siècles et des siècles pour que les humains en arrivent sur le plan humanitaire - sur le plan de l’humanité, je n’en parle pas sur le plan individuel, mais sur le plan de l’humanité - ça prendra des siècles pour que l’humanité en arrive un jour à être consciente, bien que ça prenne des années, quelques années, pour que l’être humain, l’individu lui en tant qu’individu, en arrive à comprendre les Lois de cette Intelligence et ensuite commence à s’intéresser, à communiquer avec des Intelligences qui viennent d’autres Mondes… »

Le concept de Hiérarchie Spirituelle

« Le mot Hiérarchie c’est un concept humain, c’est un concept qui est lié à la « Révélation », c’est un concept qui provient du fait que lorsque l’être humain reçoit de l’information sur le plan de la révélation dans le passé, il reçoit cette information toujours par le biais d’une forme, la forme peut être un Être de Lumière, la forme peut être une représentation quelconque qui convient à son intelligence, qui convient à l’âge de sa culture, qui convient à la psychologie de sa culture, et de cette forme-là, l’être humain conçoit une structure dans l’invisible qu’il a appelé avec le temps : la Hiérarchie.

Si vous me demandez : - « Est-ce qu’il y a une Hiérarchie ? » je dois vous répondre qu’il y a en effet des formes qui représentent pour vous, ce que vous appelez une Hiérarchie, mais si vous me demandez : - « Est-ce que l’être humain est en dehors de la Hiérarchie ? » Je dois vous dire que oui - tant qu’il n’est pas dans la Hiérarchie - c’est-à-dire que l’être humain est soumis à ces formes tant qu’il n’est pas luimême en dehors de la forme, tant qu’il n’est pas totalement indépendant d’esprit et tant qu’il n’est pas totalement indépendant de la matière du plan sur lequel il évolue.

Lorsque l’être humain est indépendant d’esprit et indépendant de la matière sur le plan duquel il évolue, à ce moment-là il travaille dans l’évolution à constituer des programmes d’évolution qui selon le globe où il opère, devient encore un phénomène de hiérarchie pour ceux qui reçoivent l’information ».

Le mot Hiérarchie veut dire descente, le mot Hiérarchie veut dire pénétration du haut vers le bas, et tant que l’être humain se sent dans l’infériorité de sa propre essence, tout contact avec ce qu’il appelle l’intérieur de lui-même ou l’extérieur de lui-même est forcément hiérarchique. Dès que l’être humain de par son évolution, représente soit sur le plan matériel soit sur d’autres plans d’énergie une constante, représente une constante absolue dans ce sens que son esprit est totalement développé et qu’il ne se sert de son cerveau que pour remplir les fonctions de reproduction de ce qui est dans son esprit, à ce moment-là, l’être humain n’est plus impliqué dans le phénomène ou la conception de la Hiérarchie, mais travaille avec des énergies qui, une fois constituées en formes, peuvent devenir hiérarchiques, dans ce sens qu’elles peuvent représenter pour des êtres sur un globe quelconque, une forme d’instruction.

Autrement dit, toutes les questions qui viennent à l’esprit de l’être humain - les questions de structures, les questions de cosmologie, les questions de comprendre l’invisible - sont toujours relatives à la façon dont l’être humain pense… Et tant que l’être humain pense, tant qu’il pensera, tant qu’il ne sera pas dans un plan supérieur du Mental, que j’appelle le Supramental, l’être humain sera obligé de toujours calculer son rapport avec l’information qu’il reçoit comme étant un rapport hiérarchique, parce qu’il sera obligé de réaliser que la connaissance qui lui vient ne fait pas partie de son esprit parce qu’il n’est pas dans son esprit. Tant que l’être humain fonctionne par le biais de son Ego, et que l’énergie de l’Ego n’est pas transmutée en énergie totale, c’est-à-dire en Esprit, à ce moment-là l’être humain fonctionne en tant qu’unité à l’intérieur des mécanismes de l’Ego et c’est cette unité qui fait de lui un être particulier qui avance.

Lorsque l’être humain est dans son esprit il ne perçoit plus cette unité de l’Ego parce qu’elle est par le fait même détruite, et il vit dans une Conscience Totale où la pensée ne lui sert plus, et où la mémoire ne lui sert plus, et où ce qu’il est, devient actif, autrement dit effectif et créatif sur un plan quelconque selon les besoins de la circonstance, et à ce moment-là le concept de la Hiérarchie ne lui est plus nécessaire, il ne s’en sert que pour expliquer à l’être humain les relations psychologiques qui peuvent exister entre l’Ego et des domaines de l’esprit qui ne sont pas encore développés chez l’être humain. Auparavant, et depuis le début des âges, les normes de l’évolution ont été instituées pour l’être humain et non par l’être humain.

Dans l’âge nouveau les normes de l’évolution seront instituées par l’être humain et non pour l’être humain, autrement dit c’est de l’être humain que viendront les dictées de la nouvelle évolution, ce ne sera pas de ce que l’on appelle la Hiérarchie. La Hiérarchie a suffisamment servi dans le passé, dans ce sens que l’être humain à cause de son inconscience, de son émotivité, de son astralité, de sa nature inférieure, avait besoin d’un point extérieur à lui-même, pour qu’il puisse avancer dans l’involution sans rétrograder au stage animal.

C’est pour cette raison que la spiritualité et la religion étaient essentielles dans le passé et c’est pourquoi le concept de la Hiérarchie était nécessaire, et lorsque l’être humain a eu contact dans le passé avec des êtres venant d’outre espace, ce que vous appelez des extraterrestres, le même phénomène s’est produit sur le plan social, c’est que ces humains-là qui entraient en contact avec des entités venant d’autres planètes, faisaient de ces êtres-là des dieux, autrement dit mélangeaient encore les relations entre l’être humain et ce qu’il appelle la Hiérarchie.

Mais maintenant que l’être humain est arrivé à un stage d’évolution suffisamment avancé pour mettre de côté son intellect, son rationnel, son intelligence cérébrale, pour mettre de côté sa fonction de décodification, l’être humain est maintenant capable d’emboîter le pas vers une autre évolution où il lui sera possible une fois pour toutes, de cesser d’être ce qu’on appelle dans le langage humain, une créature du bon dieu, pour devenir lui-même un Créateur ».

Tous les concepts dont se sert l’être humain pour tirer profit de la valeur psychologique de son rapport avec la Vie, sont toujours fondés sur un besoin de l’être humain, de reconnaître en lui ou à l’extérieur de lui-même, une force plus grande que lui-même afin de sécuriser sa petitesse, et de donner à sa petitesse un point d’appui suffisamment absolu pour qu’il puisse avancer dans un Cosmos qui pour lui peut être effrayant à cause de cette dimension et qui est souvent incompréhensible dans ses mécanismes »

Le concept de la Lumière

« Qu’est- ce que c’est que la Lumière ? La Lumière est une Force, et la manifestation de cette Force dans le Cosmos produit ce qu’on appelle les Principes Universels de l’évolution, qui sont l’Intelligence, la Volonté et l’Amour, mais l’être humain lui, ne peut pas concevoir ces Principes-là en tant que tels, il les conçoit toujours à l’intérieur de la décodification de l’information qui vient à son mental.

De sorte que pour l’être humain, l’Amour a une certaine valeur, une certaine qualité, une certaine fonction, et il en est de même pour la Volonté et pour l’Intelligence, mais la compréhension psychologique qu’il a de ces trois Principes Universels est une compréhension totalement subjective… C’est une compréhension qui est directement liée à la nature émotive de son être et c’est une compréhension qui, automatiquement lorsqu’elle passe par son cerveau et qu’elle est interprétée par son cerveau, devient pour lui une forme de religion ou une forme de philosophie, mais cela est très dangereux pour l’être humain nouveau, parce que cela l’empêche de fonctionner au niveau de son esprit, au lieu de fonctionner au niveau de son Ego, et tant que l’être humain fonctionne au niveau de son Ego, il lui est essentiel d’interpréter le matériel qui lui vient des plans d’énergies supérieures, et qui passent dans ses plans inférieurs pour qu’il puisse avoir une sorte d’intelligence, une sorte de volonté, une sorte d’amour, et ça fait partie de l’évolution.

Mais lorsque l’être humain a compris l’énigme, le mystère de l’être humain, lorsque l’être humain a compris que ce que l’être humain connaît et comprend n’est qu’une décodification du Réel, à ce moment-là il n’a plus besoin d’interpréter l’Amour, la Volonté et l’Intelligence comme il l’avait fait auparavant et il ne se sert que de l’énergie de ces trois Principes pour fonctionner sur le plan matériel ou sur d’autres plans et devenir créateur. A ce moment-là, le concept de la "Hiérarchie" n’a plus pour lui de raison d’être, non pas parce qu’il n’y a pas dans le Cosmos des Intelligences qui travaillent avec d’autres Intelligences, mais parce que dans le Cosmos tout est Universel. Dans le Cosmos, dans l’Universel, dans le Réel, il n’y a pas de vérité, il n’y a pas de mensonge, il n’y a de vérité et de mensonge que pour l’être humain parce qu’il interprète émotivement la relation qu’il a avec la nature de l’information qu’il reçoit, et cette information qu’il reçoit est toujours proportionnelle à la relation qui existe entre son Ego assez développé, et son esprit qui commence à se manifester, de sorte que l’être humain est pris dans une sorte de piège, il est piégé par le fait qu’il pense, et il est incapable d’aller plus loin que les limites de sa pensée.

De sorte que n’étant pas capable d’aller plus loin que les limites de sa pensée - puisque sa pensée représente pour lui la domination même de son pouvoir sur la Vie - il est incapable et il lui est même impossible de réaliser ce qui est au-delà de lui-même, autrement dit ce qui est ou ce qui fait partie de la Hiérarchie. Et n’étant pas capable de réaliser la Hiérarchie dans son sens absolu, il la réalise d’une façon émotive, d’une façon humaine, d’une façon spirituelle, d’une façon personnelle, il la réalise toujours de façon à se dorer la pilule, il la réalise toujours de façon à ce que le concept de la Hiérarchie lui donne quelque chose, et par le fait même, il diminue son pouvoir de fonctionner en esprit, et de manipuler l’énergie de la Lumière et de ne pas être obligé de penser ou de s’imaginer qu’il doit forcément travailler avec une Hiérarchie. »

C’est pour cela que je dis que dans le concept de la Hiérarchie il y a une dimension de ce concept qui est calqué sur la qualité que donne l’être humain à différents niveaux d’Intelligence, mais cette qualité que donne l’être humain à ces différentes Intelligences est toujours une qualité qui est fondée sur son émotionnel, si l’être humain n’était pas dans l’émotionnel, s’il n’avait pas la réflexion de l’Ego et qu’il entrait dans son esprit en relation avec un esprit qui est dans la Lumière, cette question de Hiérarchie n’existerait pas.

Il y aurait simplement un rapport d’énergie entre deux êtres, c’est pour cela que le point, le point et la nuance délicate que je veux faire, c’est que, dès que nous pensons plus grand, plus petit, plus bas, plus haut, nous interprétons l’Universel selon un mode d’interprétation qui fait partie de la psychologie de l’être humain, et c’est dangereux parce que ça force l’être humain tant qu’il pense, à se croire petit, ça force l’être humain tant qu’il pense à se croire plus ou moins spirituel, plus ou moins prêt, plus ou moins ci, plus ou moins ça, et ce n’est jamais l’être humain qui sait et qui connaît jusqu’à quel point il est prêt ou il est peu prêt. Le concept de supériorité ou d’infériorité provient de la dualité de notre esprit, et tant que nous vivons à l’intérieur d’une dualité, nous avons toujours à comparer, mais dans l’Universel, dans la Réalité : il n’y a pas de comparaison, comparer quoi ? Tout fait parti d’un tout…

J’ai dit souvent que croire est une attitude intellectuelle, psychologique, une attitude de l’être humain qui fait partie de l’intellect de l’être humain et qui s’assied sur les données antérieures de l’évolution de l’intelligence de l’être humain, et un être humain qui croit à quelque chose ne peut pas s’affranchir de cette croyance sur le plan émotif et automatiquement il barre la porte à l’infinité de son esprit.

Croire en quelque chose c’est déjà freiner l’Intelligence Universelle en soi, mais croire à quelque chose, fait partie de l’évolution spirituelle de l’être humain et c’est nécessaire jusqu’à temps que l’être humain change de plan vibratoire pour entrer dans le Supramental où on ne croit à rien puisqu’il n’y a rien à croire, et qu’il n’y a rien à penser. Pour croire en quelque chose, il faut penser à quelque chose, si tu ne penses à rien, comment veux-tu croire en quelque chose ? Je fais remarquer également que ne pas croire en quelque chose ne veut pas dire nier quelque chose ! Exemple : Suivez ma pensée, ce n’est pas parce que l’on ne peut pas croire à Dieu que Dieu n’existe pas… On sait, quand on sait !

Quand on sait on est en dehors de la croyance, mais on n’est pas en dehors de la Réalité, lorsqu’on est dans la croyance et que l’on croit à Dieu, on le rapetisse, et si on le rapetisse, on ne le comprend pas bien, on le comprend émotivement, et à ce moment-là on crée en soi des formes, et ce sont ces formes qui retardent notre intelligence. »

Extraterrestres, spiritualité et religion.

« L’Humanité a un complexe d’infériorité, et ce complexe d’infériorité, a été galvanisé dans la conscience de l’être humain par les religions. Dans le passé comme je l’ai déjà dit, les religions ont été nécessaires pour l’évolution de l’être humain, mais à un certain moment, l’être humain doit entrer en lui-même pour retrouver sa Source, sa force, et à ce moment-là, il ne souffre plus de ce complexe d’infériorité. La spiritualité c’est une forme de psychologie cosmique imposée à l’être humain pour le contrôle temporaire de son évolution astrale, et aussi pour l’ajustement psychologique de son mental inférieur afin que plus tard, il puisse suffisamment dépasser ces formes d’informations dirigeantes, ces guides, pour entrer lui-même dans sa propre psychologie, pour entrer dans sa propre infinité, pour entrer dans l’Intelligence Réelle de l’organisation mondiale ou inter-mondiale des Plans ».

La spiritualité a été l’idéal évolutif, émotif et mental, de l’être humain pendant la période où l’humain devait spiritualiser son corps, où il devait atteindre un certain niveau de civilisation, car il y a un lien direct entre la spiritualité et la civilisation : Lorsque la civilisation devient nécessaire, la spiritualité augmente pour empêcher que la civilisation ne se détruise, parce que l’être humain a en lui des forces négatives et positives qui souvent se combattent, et amènent éventuellement à la destruction de la civilisation.

Mais l’être humain ne peut pas toujours se laisser imposer par les autres plans des directives d’évolution, à un certain moment, l’humain doit prendre en main sa propre évolution, en connaître tous les aspects, toutes les limites, et en réaliser les conséquences sur une échelle de deux, trois ou quatre mille ans, mais l’être humain ne peut pas faire ça tant qu’il pense….

Ce que l’être humain sur la Terre, appelle « Dieu », fait partie de l’Energie Absolue, mais le concept de Dieu qu’a l’humain, est un concept humain… c’est un concept qui est fondé dans son émotivité, c’est un concept qui est fondé dans sa subjectivité, ce n’est pas une Réalité qui est puisée par le Mental Supérieur de l’humain, d’ailleurs ce que vous appelez Dieu ce n’est pas Dieu… Ce que vous appelez Dieu, c’est le concept total de votre psychologie humaine, vous permettant émotivement de rassembler vos émotions dans une forme pensée qui vous permet de centrer votre intelligence et vos désirs, dans une projection mentale de ce que vous pouvez concevoir comme infinité…

Alors ce n’est pas Dieu ! Mais c’est le plus loin que vous pouvez aller, c’est pour cela que l’être humain emploie le terme Dieu, ça c’est une partie de ce que je veux dire, je vais détailler ensuite. C’est la même chose avec Satan : On a introduit dans l’esprit de l’être humain un concept qui sert à polariser l’énergie de ses émotions, pour qu’il puisse vivre négativement ou positivement pour le bénéfice de l’évolution, et aussi pour le bénéfice de l’âme.

Mais en fait, Satan n’est pas ce que l’être humain pense, de la même façon que Dieu n’est pas non plus ce que l’être humain pense… Alors regardez ce qu’il se passe si Satan n’est pas ce que l’être humain pense et que Dieu n’est pas non plus ce que l’être humain pense, et que l’être humain se sert du concept de Satan et du concept de Dieu pour essayer de comprendre la relation de la polarité, la relation entre la Lumière et le mal, automatiquement l’être humain décharge en lui une grande énergie émotionnelle qui le spiritualise et qui crée en lui de la crainte !

Et la création de cette crainte provient justement de la polarité du concept de Dieu et de Satan, du concept du positif et du négatif, c’est pour cela que je dis qu’un jour, l’être humain devra cesser de penser, parce que lorsqu’il aura cessé de penser, il ne sera plus lié à la polarité des mots qui crée en lui une émotion qui tend à le spiritualiser, et qui tend aussi à créer en lui une sorte d’anxiété, une sorte de crainte.

C’est pour cela qu’à ce moment-là, l’être humain lorsqu’il n’aura plus le pouvoir de penser, sera capable de savoir tout, parce qu’il ne pourra plus souffrir de rien, mais tant que l’être humain ne peut pas savoir tout parce qu’il pense, il est forcé de souffrir de quelque chose, alors la question de Dieu fait partie de la recherche spirituelle, de la curiosité intellectuelle et philosophique de l’individu. Je n’ai rien contre la connaissance occulte ou la connaissance spirituelle, ou la connaissance biblique lorsqu’elle est comprise, mais lorsqu’elle n’est pas comprise, elle empêche l’être humain de se désengager de l’émotion de cette connaissance.

Le concept de l’enfer c’est également un concept qui a été créé pour l’exécution sur le plan matériel, d’une forme qui devait permettre à l’humanité de vivre dans la polarité de ses émotions, pour maintenir l’être humain en ligne ».

Vous ne vous imaginez pas que les initiés qui sont venus dans le passé, ont expliqué les raisons de ce qu’ils disaient, parce que l’être humain n’était pas entré dans le temps de son intelligence, l’être humain était entré dans le temps de sa spiritualité.

Alors il y a une grande différence entre un dieu ou une source créative, qui est puisée directement par le Mental Supérieur d’un être humain en évolution, et un dieu ou une force créative, qui est imposé sur le mental inférieur de l’être humain pour son évolution spirituelle, ou pour son évolution philosophique, ou pour son évolution religieuse. Le "Dieu" de l’être humain c’est un dieu qui est imposé à l’être humain, soit par des extraterrestres, soit par des Forces Supérieures, mais ce n’est pas un Dieu qui est compris et connu de l’humain.

Si l’être humain est en contact avec les extraterrestres d’une façon planétaire, il est évident qu’il fera de ces extraterrestres ou de la venue de ces extraterrestres, une nouvelle religion, et les extraterrestres refusent que l’être humain fasse d’eux des dieux. Dans le passé, les contacts entre les humains et les extraterrestres ont été des contacts totalement subjectifs, ont été des contacts qui ont aidé à l’évolution de l’être humain et à la mystification du phénomène extraterrestre, à la mystification des Puissances Cosmiques, et il y a eu des religions qui ont grandies et qui ont pris racines dans cette expérience personnelle.

On a tendance à voir et à fonder notre savoir, notre compréhension d’aujourd’hui sur l’histoire du passé, et on ne peut plus faire ça… Parce que l’histoire du passé est une étape dans l’évolution de l’humanité, une étape qui s’achève, parce que dans le temps qui vient, toutes les formes du passés, toute la mémoire de l’humanité, la mémoire historique de l’humanité sera renversée… et qu’est-ce qu’il se passe lorsque la mémoire est renversée ? L’être humain n’a plus de mémoire ! C’est à partir de ce moment là que l’être humain commence à comprendre, mais pas comme il comprenait avant, il comprend d’une autre façon… C’est pour cela que je dis toujours : Il ne faut pas croire !

Qui vous dit d’où venait le Yahvé ? Le Moïse ? Etait-il Dieu le Yahvé de Moïse ? Peut-être que c’était un extraterrestre… Alors si c’était un extraterrestre, ça change toute la conception de leur religion et si ce n’était pas un extraterrestre, ça nous donne plus d’envergure spirituelle pour espérer que ce fut réellement un dieu - dans le sens que nous le comprenons en tant qu’être humain - mais seuls les Initiés savent si c’était un extraterrestre ou si c’était l’autre…

Les extraterrestres eux s’en foutent, parce que de la façon dont ils voient Dieu - ils le voient en dehors de la forme - ils ne sont pas impliqués émotivement dans la façon dont est présenté ce dieu à la race humaine. Pour les extraterrestres le phénomène de Dieu n’existe pas, et il n’existe pas parce que l’extraterrestre ne fonctionne pas au niveau de son mental dans une conscience subjective, dominée par une relation absolue entre lui et l’Energie d’où provient l’Intelligence, l’extraterrestre est en fusion biologique, organique, mentale avec l’Intelligence Créative qui pulse dans le Cosmos avec toutes les échelles de l’évolution.

Ce qui a servi dans le passé a servi dans le passé ! Quand vous étiez à l’école, que vous alliez à l’école, vous avez lu des livres, lorsque vous étiez en septième année, en huitième année, mais aujourd’hui que vous êtes rendus en onzième année, en douzième année ou à l’université, vous ne relisez plus ces livres… Vous avancez vers l’avenir, il en est de même pour les connaissances, il en est de même pour les textes, il en est de même pour le matériel spirituel de l’humanité, l’être humain doit un jour vivre totalement intérieurement dans le présent, et aller vers l’avenir, sans cela vous allez lire les psaumes toute votre vie, vous allez vous spiritualiser toute votre vie, mais vous n’atteindrez jamais la Conscience Pure. Ce sont de grandes œuvres mais… »


Que la Lumière soit !
Pourquoi dit-on dans la Genèse : - « Que la Lumière soit ! Et la Lumière fut… » Si la Lumière fut… elle n’est pas éternelle ! Si elle n’est pas éternelle, elle a été créée… Alors si elle a été créée, elle n’a pas été créée par la Lumière ! On ne comprend pas la Genèse, parce qu’on pense avec des pensées qui viennent d’ailleurs, au lieu de créer des pensées qui viennent de l’Energie de l’Intelligence qui donne de la Lumière ! De la clarté, comprenez bien… C’est ça l’évolution.

La Lumière… Le mot Lumière, c’est un danger, parce que le mot Lumière nous force à avoir une certaine notion de la luminosité, mais dès que nous avons une notion quelconque de la luminosité, nous avons tendance à être attiré par cette luminosité ! Et lorsque nous mourrons, nous sommes attirés à la luminosité, autrement dit lorsque nous mourrons nous sommes attirés à la Lumière ! Donc lorsque nous mourrons nous sommes attirés à l’Astral… un être humain qui meurt ne doit jamais aller vers la Lumière ! C’est dangereux le mot de la Lumière !

Le mot Lumière… nous employons le mot Lumière pour faire comprendre à l’être humain qu’il y a une Energie Absolue dans le Cosmos, qui par rayonnement crée l’éclatement atomique, c’est ça la Lumière. Autrement dit, la Lumière c’est toujours une illusion projetée dans le Cosmos par le rayonnement de l’Energie Originale Absolue. La Lumière c’est une création, ce n’est pas un absolu, elle ne doit jamais être conçue ou considérée comme étant l’Absolu de l’Absolu. Dans l’Absolu de l’Absolu il n’y a pas de Lumière, il y a simplement une clarté, mais la clarté - telle que nous la connaissons - elle n’est pas très lumineuse… et si la clarté est trop lumineuse il faut faire attention, parce que nous pouvons très facilement être attiré par elle, et c’est ce qui se produit dans le Monde de la mort.

Les immortels, lorsqu’ils changent de Plan, lorsqu’ils sortent de leur corps matériel, lorsqu’ils transmutent leur corps matériel, ils ne vont pas dans la Lumière ! Ils sont eux-mêmes Lumière ! Ils ne vont pas dedans, ils sont eux-mêmes Lumière ! Etant eux-mêmes Lumière, ils se rapprochent des Lumières plus perfectionnées avec lesquels ils ont une relation vibratoire, alors c’est ceci qui les amène à être sur les Plans qui leur conviennent, ils ne vont pas vers la Lumière ! Il faut être inconscient, humain et spirituel à en être borné, pour être attiré par la Lumière ! Ça c’est un des grands dangers de l’ésotérisme ! Parce que dans l’ésotérisme on vous parle de la Lumière en permanence et d’être attiré par la Lumière, et la Lumière, et la Lumière… Faites attention ! Un jour vous comprendrez que la Lumière est une création de l’Energie et que l’être humain lui-même est porteur de Lumière ! Il n’a pas à aller vers la Lumière s’il est lui-même porteur de Lumière ! »

Concepts bibliques à dépasser
Ce qu’était le Paradis Terrestre dans le passé, ce qu’étaient les relations entre Adam et Eve - comme on les appelle dans la Bible - et les entités d’outre espace, c’est une situation qui est totalement occulte, mais je peux dire qu’il y a eu des relations dans le passé, entre Adam et Eve et des plans d’Intelligence Supérieure, dont Satan - comme on l’appelle dans notre monde - fait partie.

Ce personnage fait partie d’une Hiérarchie dans le Cosmos, seulement la raison pour laquelle je n’aime pas trop parler de ces choses-là, c’est qu’il y a une dimension émotive à tous ces concepts. D’abord le concept de Satan, le concept spirituel de Satan, c’est un concept purement humain, le concept de Lucifer, c’est la même chose, c’est un concept humain, et tous les concepts humains - même les concepts de Dieu - sont des implantations dans le cerveau de l’être humain par des Intelligences qui évoluent dans les plans invisibles, pour créer une adhésion entre leur intelligence et l’être humain, que ce soient des intelligences que vous appelez positives, créatives ou que ce soient des intelligences dites négatives ». 40
4 - Aspects religieux


« Alors, pour que l’être humain commence à comprendre ce que veut dire ou ce qu’implique, le mot satanique ou le mot Luciférien, il doit être libre des notions qui lui ont été implantées, parce que ces notions ont eues dans le passé une valeur, mais dans l’avenir ces notions n’auront plus aucune valeur pour l’être humain, parce que dans l’avenir lorsque l’être humain sera dans ce que vous appelez la Lumière ou l’Intelligence, l’être humain créera de nouvelles notions, et en créant de nouvelles notions il éclairera les anciennes notions dites Sataniques ou Lucifériennes, et à partir de ce moment-là il sera libre des anciennes notions.

Dans le passé l’être humain devait être poussé vers la matière parce que cela faisait partie de l’involution, et pour que les Planètes, pour que la Planète Terre soit habitée par des êtres humains intelligents, il fallait que ces êtres humains descendent d’abord dans la matière, il fallait que l’esprit de l’être humain descende dans la matière, et qu’il fasse l’expérience de la matière, et en faisant l’expérience de la matière, il fallait qu’il développe petit à petit ce que l’on peut appeler l’expérience de l’âme.

L’être humain est le produit du processus de densification de la matière, et les Intelligences qui s’occupent de ceci sont des Intelligences que nous appelons sur notre Planète, des Intelligences Sataniques. Le problème, c’est que chaque fois que nous utilisons une notion pour comprendre un phénomène, nous intégrons la notion à une émotivité, et nous perdons de vue l’Intelligence derrière l’émotion, donc nous ne comprenons pas les Lois Cosmiques qui gèrent les activités Lucifériennes ou qu’on appelle Lucifériennes, nous ne connaissons pas et ne comprenons pas les Lois Cosmiques qui gèrent les activités Sataniques, donc nous n’avons aucune idée de ce que veut dire Satan, et nous n’avons aucune idée de ce que veut dire Lucifer, nous sommes simplement pris dans l’émotion de la notion, et ceci n’est pas bon, parce que ceci crée en nous de l’inquiétude, de la crainte spirituelle, et cette crainte spirituelle fait partie du jeu Satanique et Luciférien, autrement dit c’est un cercle vicieux.

Pour que l’être humain soit libre de ce que vous appelez le mal, ou le satanique ou quoi que ce soit d’autre, il faut qu’il soit intelligent, et quand je dis intelligent je dis qu’il faut qu’il y ait en lui de l’Intelligence, autrement dit, il faut qu’il soit en contact télépathique avec des Intelligences qui le retirent de la matière, au lieu d’être en contact avec des Intelligences qui le poussent dans la matière... Satan le mauvais, et tous ces termes qu’on emploie généralement sont imprégnés d’émotions et si on parle de ces choses-là il faut en parler d’une façon totalement Supramentale et si on le fait, à ce moment-là on tombe dans la compréhension aisée et relativement relaxe de la Cosmogénie Galactique. A ce moment-là tout est très simple parce que les mystères n’existent pas, les mystères existent tant que l’être humain pense, une fois que l’être humain cesse de penser il n’y a plus de mystères, mais là on tombe dans un passé qui est totalement inconnu du public ».

Précisions sur Satan et Lucifer
Je vais vous parler un petit peu des Forces Sataniques : les Forces Sataniques sont des forces, des Intelligences retardataires, qui ne sont pas sataniques - dans le sens que nous, humains, nous l’imaginons - parce que je vais vous dire une chose : Si il y a un « type », si il y a une Intelligence dans le Cosmos qui a aidé à l’évolution de l’être humain, c’est bien Satan !

S’il y a des Intelligences qui sont responsables du développement de l’Ego humain, ce sont les Forces Sataniques, mais, il y a une nuance à faire entre soi-même et les Forces Sataniques, les Forces Sataniques ont fait le boulot sur le plan Cosmique, et lorsque ces Forces - par des moyens que vousmême aujourd’hui vous ne pouvez même pas vous imaginer - commencent à faire interférence avec l’évolution de l’être humain, à ce moment-là il faut "mettre la hache", et il ne faut pas s’imaginer que les Forces Sataniques quand elles se présentent à l’être humain, vont cogner à la porte, et lui dire : « Bonjour c’est moi Satan, ça va bien ? » Non ! Il va dire : « Messieurs Dames ça va bien ? C’est moi l’artiste, ça va bien ? » 41
4 - Aspects religieux

Alors s’il y a quelqu’un dans votre tête qui s’appelle le Christ, faites attention… chassez le ! Parce que les Intelligences Supramentales ont établi une Loi dans le Cosmos, et c’est une Loi qui n’est pas seulement établie pour notre Planète, c’est une Loi pour toutes les Planètes en évolution - où il y a des êtres en évolution - le Cosmos est géré par la Loi du mensonge, et quand je dis que le Cosmos est géré par la Loi du mensonge, je ne parle pas du mensonge dans le sens commun, le mensonge, la Loi Cosmique du mensonge, est une Loi qui empêche l’être humain de se brûler la cervelle.

C’est une très bonne Loi, parce que si ces types-là en haut, nous contaient toute l’histoire, on ne pourrait pas la croire, alors qu’est-ce qu’on fait ? On fait dévier la vérité, et souvent on va se servir du mensonge ou du faux, pour rendre la situation plus présentable. L’être humain n’est pas prêt à connaitre la Réalité, il peut connaitre la vérité, le faux, le vrai, ça, ça va ! Mais connaitre la Vérité il n’a pas pu, et quand l’être humain connaîtra la Réalité, il se transférera automatiquement à un autre plan de vibration.

Les Hiérarchies qui contrôlent et coordonnent les gouvernements invisibles, ne sont pas des forces spirituelles, ce sont des Intelligences qui font partie de l’Intelligence Cosmique, mais le mot spirituel, le concept spirituel est un concept qui un jour n’existera plus dans le mental de l’humanité car l’être humain aura dépassé cette condition d’existence psychologique, mais tant que l’être humain est encore lié et qu’il a encore besoin de la religion dans toutes ses formes, le concept spirituel existe, et dans ce concept spirituel l’être humain doit réaliser que dans ces mondes spirituels il y a des Forces qui cherchent à retarder l’évolution, comme il y a des forces qui cherchent à aider l’évolution et lorsque l’être humain est en contact avec des forces qui cherchent à aider l’évolution, qui cherchent à donner à l’être humain un aperçu du pouvoir de la Lumière, qui cherchent à donner à l’être humain un aperçu de la Réalité qui transcende les murs de l’espace-temps, qui cherchent à donner à l’être humain une vision psychologique de quelque chose qui est au-delà des murs de la mort, ces Forces spirituelles aident à l’évolution de l’humanité.

Quand vous dites par exemple que le diable, ou Satan, ce personnage-là, est dans les hautes sphères de cette grande organisation qu’on appelle le Vatican, qu’est-ce que ça veut dire dans le fond ? Ça veut dire que le principe Luciférien est actif dans les plus hautes sphères, dans les sphères les plus nobles de l’évolution de l’être humain, de l’organisation humaine, et comment ce principe Luciférien est-t-il actif ? Il est actif par les formes, il est actif par les formes qui se situent dans le mental humain, que ce soit celui d’un prêtre ou d’un laïc, il se situe par les formes qui sont contenues dans l’émotif de l’être humain, et c’est ça que je veux faire comprendre aux gens : C’est que le principe Luciférien se sert des formes pour permettre qu’il y ait sur la Terre une condition humaine, et cette condition humaine-là, elle évolue, elle évolue, ou elle involue, elle involue par la mécanicité de l’émotion et de l’intellect, et un jour qui paye les pots ? C’est nous autres ! C’est toujours l’être humain qui paye les pots !

Et ça, ça fait encore partie de toute l’énergie qui s’en va dans l’information de l’âme, dans la mémoire de l’âme, et puis ça continue, et ça continue…. Que les gens croient en Dieu ou qu’ils n’y croient pas, ils sont ignorants pareil parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils croient, vous comprenez ? Parce que si on ne croit pas que Dieu existe, on croit simplement à l’absence de la forme, et puis si on croit qu’il existe on est prisonnier de la forme ! On est piégé pareil… vous comprenez ?

De même, il n’existe pas de combat dans le sens que nous le comprenons, entre les Forces dites de la Lumière et celles dites des Ténèbres : Le concept de combat est un concept humain, c’est une notion de polarité. Les forces qui dirigent l’involution gèrent et dominent l’involution, les Forces qui domineront l’évolution gèreront et domineront l’évolution, mais, il y a des conditions pour que les Forces de Lumière entrent dans l’être humain et sortent l’esprit de l’être humain de son corps matériel, et cette condition est que l’être humain apprenne, comprenne les Lois de l’Intelligence ».

Parce que s’il ne comprend pas les Lois de l’Intelligence il sera automatiquement assujetti aux Lois de l’Astral, c’est-à-dire qu’il sera automatiquement assujetti aux Lois de l’âme et les Lois de l’âme sont les Lois Lucifériennes… Alors ces Forces, les Forces Lucifériennes… on a créé énormément de mythologie en relation avec Lucifer, et nous ne comprenons pas réellement, ce que veut dire Luciférique, d’abord, la rébellion, qu’est ce cela veut dire exactement la rébellion de Lucifer ?

La rébellion de Lucifer veut dire simplement le mouvement, la sortie de certaines Forces de la Lumière pour pénétrer les espaces absolus, alors on a appelé cela la "rébellion" parce que l’être humain devait connaitre qu’il existe dans le Cosmos une polarité, qu’il existe dans le Cosmos des Forces qui avancent et d’autres qui retardent, mais l’être humain n’a jamais compris que les Forces qui avancent ou qui retardent sont toujours des Forces qui le dominent selon qu’il est spirituel ou matériel, mais lorsque l’être humain est conscient, lorsqu’il est dans l’Intelligence, que les forces avancent ou retardent l’humanité, ça ne change absolument rien en lui, parce qu’il n'est plus influencé positivement ou négativement, de sorte que St Michel Archange demeure juste une forme spirituelle qui le soulage, comme Lucifer demeure juste une forme négative qui l’enrage.

Les Forces Lucifériennes ce sont des Forces Cosmiques, ce sont des intelligences de haut niveau, mais dont la polarité est totalement opposée à la polarité des Intelligences de la Lumière. Autrement dit, la vibration dans l’Intelligence de ces forces a tendance à aller vers la matière, tandis que la vibration dans le mental des Intelligences de la Lumière, retourne à la Lumière. Ce ne sont pas tellement les forces Lucifériennes qui sont dangereuses, ce sont les Forces Sataniques :

Les Forces Lucifériennes sont des forces qui sont Cosmiques, il y a des Forces négatives et positives dans le Cosmos, c’est normal, mais ce sont les Forces Sataniques qui sont dangereuses, parce les forces Sataniques sont personnifiées, tandis que les Forces Lucifériennes ne sont pas personnifiées, et les forces Sataniques sont personnifiées à un tel point qu’elles sont capables de créer un parallèle psychologique avec l’être humain, tandis que les Forces Lucifériennes n’étant pas personnifiées, étant des forces prépersonnelles, ne sont pas capables d’établir de parallèle psychologique avec l’être humain, donc l’être humain ne peut pas être troublé dans son esprit par les Forces Lucifériennes, mais en revanche il peut être troublé dans son esprit par les Forces Sataniques.

Mais ce sont des concepts ésotériques et occultes qui sont beaucoup trop vastes et beaucoup trop audelà de la capacité psychologique de la pensée chez l’être humain. C’est pourquoi l’être humain ne peut pas penser ces choses, l’être humain ne peut pas penser que l’âme est le mécanisme qui permet aux Forces de l’involution de prendre possession de la Terre, parce que pour lui l’âme elle est bonne, l’âme elle est belle et dans les dictons, dans les maximes religieuses ou philosophiques ou spirituelles de l’humanité, on dit toujours : « Il faut sauver son âme » mais cela ça fait partie de la domination, il ne faut pas sauver son âme, il faut détruire sa mémoire, pour que l’esprit soit libéré de l’âme, pour que l’être humain devienne libre, pour que l’être humain devienne intelligent, et pour que l’Intelligence fasse partie du lien entre l’Esprit et elle-même, au lieu que l’être humain soit prisonnier dans son esprit à cause des liens très puissants de l’âme sur le corps émotionnel, le corps vital, et le corps physique.

La même chose existe au niveau des Forces de la Lumière, les Forces de la Lumière ne sont pas personnifiées, de sorte qu’elles ne peuvent pas troubler psychologiquement l’être humain. Imaginez-vous si les Forces de la Lumière étaient personnifiées, se personnifiaient dans l’humain, l’être humain serait troublé, son cerveau ne pourrait pas prendre toute cette énergie, alors elles ne sont pas personnifiées, elles sont seulement manipulées en lui, véhiculées en lui, à travers lui, en terme qu’énergies. Mais il y a quand même des Forces de la Lumière qui sont personnifiées, et nous appelons cela, les Forces spirituelles .
Alors ce que l’on sait, ce qui est écrit - si c’est vérifié - qu’on s’en serve pour sa propre éducation, moi ma position est de laisser la religion intacte au niveau public, au niveau de la diffusion publique, il y a des gens qui peuvent s’occuper de cette question-là, qui peuvent faire de la recherche ou quoique ce soit et jeter de la lumière sur le phénomène OVNI. Lorsque des gens auront établi des rapports de plus en plus précis, des rapports de plus en plus occultes, des rapports de plus en plus transcendantaux, ils feront eux-mêmes leur propre compréhension, mais je ne veux pas, moi, servir de guide, et aller dans cette direction.

Ceux que l’on appelle les anges par exemple, sont des champs d’Intelligence Parfaite qui peuvent contrôler à volonté la matière, c’est-à-dire qu’ils peuvent créer à volonté l’ectoplasme dont ils ont besoin s’ils veulent se matérialiser, mais je veux dire une chose : C’est que lorsque les anges se matérialisent, c’est toujours dans des conditions absolument extraordinaires, très extraordinaires, et en général quand ils se matérialisent, seuls les initiés les voient, mais il y a aussi des Forces Astrales qui se font passer pour des anges et qui se sont également matérialisés dans l’expérience humaine et qui n’étaient pas des anges… C’est très simple !

Alors quand on parle de l’intelligence dans la Bible on ne parle pas de l’Intelligence Universelle, on parle de l’Ego, de l’intellect et c’est l’intellect qui a mis le monde, l’être humain dans la merde, ce n’est pas l’Intelligence Cosmique, l’être humain n’a jamais vécu d’Intelligence Cosmique. L’être humain, que connaît-il ?

Il connaît son expérience et l’expérience sensorielle, il ne connaît pas les Lois de ces mondes, alors si un personnage se manifeste chez lui dans un œuf de lumière, pour lui c’est un ange ! Si le personnage lui dit : « Je suis l’archange untel » pour lui c’est un archange, mais dans le fond ce n’est pas un archange, c’est un imposteur ! L’Intelligence Cosmique c’est une Intelligence qui commence à descendre dans l’être humain aujourd’hui à la fin du 20ème siècle, et c’est ça qui va élever l’être humain de la condition humaine, c’est ça qui va créer le nouveau cycle dans l’évolution, alors quand on parle de l’intelligence dans la bible, on parle de l’intellect, on parle de ce qui a amené l’être humain à développer son Ego au niveau Mental, et ça c’était bien et c’était bon, parce que ça permettait à l’être humain d’en arriver à un stage où plus tard, il pouvait recevoir cette vibration du rayon qu’on appelle l’Intelligence Universelle, sans ça l’être humain ne peux pas ».

Le Christ et les Gouvernements Universels

Le Christ, ce que vous appelez le Christ… le « Nazaréen », fait partie de certains Gouvernements Universels qui dirigent l’évolution de la Galaxie, de la Voie Lactée, tous les Gouvernements Universels, les gouvernements qui sont invisibles, sont liés directement ou indirectement avec l’être humain, et les gouvernements de la Terre ne sont que de pâles réflections intuitives de ces Gouvernements ! Ce que nous connaissons sur le plan matériel en tant que gouvernement, n’est qu’une réflection de ceci, il ne faut pas s’imaginer que les humains qui prennent des décisions le fassent par eux-mêmes, ils sont tous influencés par ces Gouvernements ! Alors selon leur niveau d’évolution, selon leur esprit, ils sont plus ou moins influencés par des forces négatives…

Prenez Hitler par exemple, et bien quand il a commencé à mélanger sa politique avec de l’ésotérisme, de l’occultisme, il s’est mis en communication vibratoire avec les Forces de l’Astral, elles ont pris le contrôle et ont amené l’Allemagne où elle en était arrivée, et beaucoup d’allemands en Allemagne durant ce temps-là ne voyaient pas cela, il y a même un grand psychologue qui a fait partie du mouvement nazi en Allemagne, pourquoi ? Parce qu’ils ont cru ! On ne peut pas se permettre de croire, et dans le temps qui vient, on ne peut pas se permettre de croire, même les extraterrestres, parce que ce sont des gens qui peuvent foutre la planète en l’air très vite ! 

Et je mets la population en garde contre cela, surtout les gens qui sont sensibles, les gens qui sont voyants, les gens qui se promènent dans l’Astral et tout çà… il faut une intégration de la personnalité, il faut être sûr de soi-même. Par contre, un pape comme Jean XXIII, était lui influencé par des Forces spirituelles de haute évolution ! Vous avez aussi des grands hommes, des grands politiciens, qui sont également influencés par des Forces de haute évolution, mais l’être humain un jour doit en arriver à ne plus être influencé par les Gouvernements Invisibles, il doit faire partie de ces Gouvernements Invisibles.

Les Hiérarchies qui contrôlent les gouvernements invisibles, qui coordonnent les gouvernements invisibles ne sont pas des Forces spirituelles, ce sont des Intelligences qui font partie de l’Intelligence Cosmique, et le mot spirituel, le concept spirituel est un concept qui un jour n’existera plus dans le mental de l’humanité car l’être humain aura dépassé cette condition d’existence psychologique, mais tant que l’être humain est encore lié et qu’il a encore besoin de la religion dans toutes ses formes, le concept spirituel existe, et dans ce concept spirituel, l’être humain doit réaliser comme je l’ai déjà dis que dans ces mondes spirituels il y a des Forces qui cherchent à retarder l’évolution, comme il y a des Forces qui cherchent à aider l’évolution et lorsque l’être humain est en contact avec des Forces qui cherchent à aider l’évolution, qui cherchent à donner à l’être humain un aperçu du pouvoir de la Lumière, qui cherchent à donner à l’être humain un aperçu de la Réalité qui transcende les murs de l’espace-temps, qui cherchent à donner à l’être humain une vision psychologique de quelque chose qui est au-delà des murs de la mort, ces Forces spirituelles aident à l’évolution de l’humanité.

Nous avons un concept qui nous aide à nous différencier de ce qui peut se passer, disons… dans le monde de l’insolite, mais il y a des Planètes dans la Galaxie qui sont très, très variées, et les êtres qui évoluent sur ces planètes-là, ont dans certains cas des rapports très étroits avec les êtres humains de la Terre. L’être humain a l’impression qu’il appartient à cette planète et cela est une erreur, parce qu’il y a des êtres humains sur cette planète présentement, qui ont évolué sur d’autres planètes - dans d’autres vies - qui ont eu des expériences dans des espaces qui sont très, très éloignés du nôtre, les humains très évolués, les grands hommes, ce que l’on appelle les grands hommes, ceux qui ont marqué de leur personnalité l’histoire humaine, souvent ont eu des expériences, des évolutions dans ces systèmes-là, et leur grande sagesse provient justement du fait qu’ils avaient déjà compris beaucoup de choses, alors c’est très important que les gens comprennent que les êtres humains physiques de la planète Terre , ont des âmes qui ont très bien pu participer à l’évolution dans des systèmes extérieurs au système Solaire.

Le Christ, ce que nous appelons le Christ, parce que le mot Christ veut dire bien des choses… mais cet Être qui est venu ici sur le plan matériel était un Être qui était descendant, il n’était pas ascendant : Les êtres qui portent des êtres humains sur Terre, sont ascendants, car ils vont vers le perfectionnement de plus en plus développé de l’âme, le Christ lui, était un Être descendant, et les Êtres descendants viennent une fois et puis c’est fini, ils n’ont pas besoin de revenir et il n’y a pas beaucoup d’Êtres descendants dans le Cosmos. Les Êtres descendants… c’est un peu comme si vous me demandiez : « Dans la Province de Québec, il y a beaucoup de Présidents de Compagnies ?
Il y a beaucoup moins de Présidents de Compagnies que de gens qui travaillent à l’intérieur des cadres, alors concernant le Nazaréen ou le Christ, c’est la même chose : C’est un être qui a atteint un très, très haut niveau d’évolution, un esprit qui a atteint un niveau d’évolution tellement élevé, qu’il n’y a pas tellement d’esprits qui soient à la limite de sa suprématie, qui ont le dominium de son pouvoir parce que c’est un Être descendant, il n’est pas venu ici pour apprendre, il est venu ici pour donner à l’être humain un certain enseignement en fonction d’un certain Principe qu’on appelle l’Amour, qui a servi à l’évolution et au développement d’une religion qui était très importante, la chrétienté, mais que l’être humain comprendra dans une ultime évolution, c’est-à-dire au cours de la 6ème race, en fonction de son Intelligence et de sa Volonté ».

Les êtres qui sont descendants sur l’échelle de l’évolution, ont accès aux secrets des mystères de la Vie, parce qu’eux, font partie des Lois de l’évolution, eux sont responsables sur un plan ou sur un autre de l’exécution de mandats évolutifs qui font partie de la catégorie d’existences d’où ils viennent dans les mondes très éloignées de la Galaxie. Après avoir pris conscience dans un corps matériel humain, ces êtres-là ont un rôle, ils ont un travail à faire sur une Planète, pour que se continue l’évolution, alors, ils sont dans le secret des mystères, et les humains doivent connaitre au moins les mystères de la Vie.

Mais comme je l’ai déjà dit : C’est l’Intelligence Universelle qui peut expliquer à l’être humain tous les plans de la Vie, ainsi que les plans de la Mort. Il y a des humains sur la Terre qui sont descendants, c’est-à-dire qu’ils ne sont plus dans la phase expérimentale, ils sont dans l’Intelligence, alors s’ils viennent sur la Terre, ils y viennent pour faire un travail et automatiquement ils n’ont pas de karma et le Nazaréen n’avait pas de karma, il n’avait pas de mémoire, avoir du karma c’est avoir de la mémoire, alors ceci automatiquement lui a permis l’accès à un corps morontiel - ou corps de Lumière - ce qui lui a permis la dématérialisation, ce qui lui a permis également de créer sur le plan matériel à travers un certain nombre d’individus, ce qu’on appelle une religion, qui a servie à l’humanité. A la fin des temps, il est vrai que beaucoup d’êtres humains sur la Terre, verront leur mémoire d’âme détruite, alors ils passeront du Plan Astral au Plan Mental Supérieur.

Ils vivront une mutation dans le mental, et automatiquement ils ne seront plus les mêmes, leurs personnalités seront changées, altérées, ils feront partie d’une nouvelle race et ce sont les Forces de l’Intelligence qui détruisent la mémoire de l’âme, l’être humain ne peut pas détruire la mémoire de l’âme parce qu’il est fait d’elle, il vit avec elle, il est nourri d’elle, et c’est lorsque l’esprit est suffisamment évolué que la mémoire d’âme se détruit.

L’âme se nourrit de tout ce qui est bon pour elle, c’est-à-dire qu’elle se nourrit de toutes les vibrations qui sont dans le corps astral, le corps astral étant le corps subtil qui permet à l’être humain de se lier à la matière au niveau de sa compréhension, donc l’âme se nourrit de tout ce qui est "animalesque" dans l’être humain, l’âme se nourrit aussi de tout ce qui est beau pour l’être humain, mais pas forcément bon pour son esprit. Je vous donne un exemple : Prenez une belle chanson, elle vous crée une sorte d’émoi, une sorte d’émotivité, une sorte d’émotion, elle vous transporte, l’âme se nourrit de ceci, mais l’être humain à cause de son manque d’intelligence, à cause du fait qu’il ne connaît pas les Lois de l’Intelligence, pense que ce haut sentiment ou ce sentiment qu’il considère haut, est bon pour lui, mais il n’est pas bon pour son esprit, il est bon pour son âme.

Alors l’âme se sert de tout ceci pour emmagasiner encore de l’énergie expérimentale et pour garder l’être humain de plus en plus longtemps dans l’émotion, pour empêcher que l’être humain soit dans son intelligence, parce que le combat sur la Terre, n’est pas un combat entre les Forces Lucifériennes ou Sataniques et les Forces de la Lumière, le combat il est entre l’esprit de l’être humain et son âme. L’esprit de l’être humain représente les Forces de la Lumière comme l’âme représente les Forces des Ténèbres, de là la notion de péché originel, le péché originel c’est cette condition psychologique qui fait que l’être humain a perdu contact avec l’Intelligence Universelle.

Il a perdu contact avec son esprit et il a donné à son âme le pouvoir sur la matière, autrement dit la recherche de la connaissance, car c’est l’âme qui recherche la connaissance, jamais l’esprit de l’être humain, l’esprit de l’être humain est dans la Lumière, son âme en arrive à être plus expérimentée et elle recherche, elle recherche… L’esprit lui, est constamment nourri par l’Intelligence, c’est-à-dire qu’il est constamment nourri par le rayon des Intelligences qui évoluent sur des plans très, très supérieurs, et éventuellement cet esprit est tellement illuminé par cette énergie, qu’il est automatiquement autonome, c’est-à-dire qu’il n’est plus capable de se laisser biaiser, influencer par l’énergie de l’âme qui est astrale, donc par reflet sur le plan matériel, l’être humain devient totalement centrique et ne peut plus être influencé. 

 Il est dans son esprit, c’est-à-dire dans l’Intelligence Universelle, et il est automatiquement en communication télépathique avec ces entités que nous appelons les Êtres de Lumière. Je vais vous dire pourquoi l’être humain est dans la matière, contrairement à ce qu’on nous a expliqué depuis des siècles :
L’être humain est dans la matière parce qu’il est important pour lui - dans la matière - de réaliser qu’il existe dans la matière de l’énergie, et que cette énergie qui est dans la matière fait partie de ce que vous appelez Dieu, la seule raison pour laquelle l’être humain est dans la matière, c’est parce que l’être humain représente dans l’évolution, une manifestation du divin sur un plan de vibration tellement bas, que la condensation de l’énergie permet la création de formes, qui peuvent exécuter dans les conditions d’organisation matérielle, des plans ou des desseins qui font partie des Mystères de la Création.

L’état de grâce ou au contraire l’état de péché mortel, c’est juste un état spirituel, c’est un état astral, un être humain qui vit le contact entre l’esprit et l’énergie de l’Intelligence n’est pas en état de grâce ou de péché mortel, il est en dehors de l’astral, il est en dehors de ceci, et ce qui coupe le lien entre l’Intelligence Universelle et l’esprit de l’être humain c’est justement son astralité, qu’il soit très haut ou très bas en vibration, c’est la même chose, tant que l’être humain est astral il y a une coupure. D’ailleurs les humains qui sont sur la Terre aujourd’hui, et j’en connais plusieurs qui sont en train de vivre la mutation, ces êtres humains réalisent une chose : C’est qu’au fur et à mesure que se fait la mutation, ils perdent de l’astralité, ils perdent de la mémoire, ils perdent de cette mémoire d’âme, et ça c’est dur pour l’Ego mais c’est normal, alors, lorsque l’être humain vit la fusion, vit le contact entre l’Intelligence et son esprit il ne peut pas vivre des états de grâce, ça c’est totalement astral, alors cela retarde l’évolution de l’être humain, mais ça indique son acheminement, un être humain qui est en état de grâce il s’achemine au niveau de l’expérience de l’âme, et c’est mieux d’être en état de grâce qu’en état de graisse… »

A propos des prophéties
L’être humain a très peu de pouvoir sur sa destinée, et les prophéties qui sont données à l’être humain par l’entremise de certains prophètes ou de certains personnages qui ont des facultés extrasensorielles, ces prophéties-là, servent un peu à l’être humain pour lui permettre d’entrevoir des dangers possibles dans son avenir. Est-ce que les prophéties peuvent empêcher ce qu’elles préconisent ? Dans la majorité des cas : non ! Est-ce que les prophéties permettent à l’être humain de connaitre l’avenir ? Dans la majorité des cas : non ! Parce que les prophéties ne sont jamais claires, le secret est toujours bien gardé, et ça fait partie des Lois Cosmiques. La prophétie est donnée à des individus, mais est-ce que l’individu, lui, peut se servir de cette information-là d’une façon totalement pragmatique ? Non !

Et même s’il le pouvait, ça ne servirait à rien parce que le but de l’être humain, de l’individu, en relation avec les évènements cosmiques qui se développent et qui se préparent, c’est d’en arriver, lui, à avoir développé une conscience interne assez puissante pour lui permettre de passer au travers de ces évènements. Ce que je n’aime pas dans les prophéties, c’est que les prophéties créent de la crainte dans les masses et ce que je n’aime pas dans les prophéties, c’est que ces prophéties sont données à l’être humain par des Intelligences Supérieures, qui ont intérêt à créer de la crainte dans les masses. Ce que l’être humain ne comprend pas, c’est la raison pour laquelle on crée de la crainte dans les masses, pourtant elle est très simple cette raison : C’est que les masses créent elles-mêmes leur propre crainte, en relation avec les données qu’elles reçoivent d’un autre plan ». 47

L’être humain n’est pas encore prêt à connaitre la Réalité des évènements Cosmiques qui doivent altérer la surface de la Planète et altérer la conscience géo-sociale de la Planète, pour qu’il puisse vivre dans une paix relative, et vaquer à ses activités de chaque jour.

Au niveau de la civilisation, il ne peut pas encore lui être donné des informations qui sont trop Réelles, et si on regarde les problèmes de la Réalité, on voit que les gens parlent de vrai ou de faux, parlent de vérité ou de mensonge, mais ils ne parlent jamais de Réalité ! Ce qui sous-tend la réalité humaine, c’est la vérité ou le mensonge, mais dans la Réalité, il n’y a ni vérité ni mensonge !

S’il y a vérité et mensonge vous n’êtes pas dans la Réalité, vous êtes dans le temps psychologique humain. Si vous avez accès à des informations provenant d’Intelligences Universelles, Cosmiques, Galactiques ou autres, qui vous donnent ces informations, et que vous donnez trop d’importance à ces informations, vous allez vous rendre très, très pesant dans l’esprit, et si vous êtes très sensible vous allez perdre le goût de vivre.

Le but des Intelligences qui sont en évolution autour de notre globe ou dans le Système Solaire ou à l’extérieur ou sur d’autres plans, et qui nous contactent, n’est pas nécessairement un but sain… Tant que je vais donner des conférences, je vais combattre à ce niveau, c’est la seule raison pour laquelle je donne mes conférences, à part du fait qu’on me paye, et ça c’est déjà un facteur important, je ne fais pas de bénévolat parce que si je faisais du bénévolat ce serait une forme de spiritualité, et si je faisais de la spiritualité, je sombrerai dans ma propre illusion émotive concernant la valeur de ce que je fais et en ce qui me concerne ce que je fais n’a aucune valeur, mais elle produit des résultats.

Il faut réagir avec intelligence, c’est-à-dire qu’il ne faut pas s’impliquer émotivement dans une prophétie, il faut développer en soi la conscience, les centres de gravité de notre propre conscience personnelle, développer la force, la volonté, l’intelligence, l’amour, l’équilibre, toutes ces facultés que prônent la Sagesse antique ou moderne. Lorsqu’on a ces qualités développées, on peut passer à travers n’importe quoi, et à ce moment-là, lorsque les évènements de la prophétie viennent, on passe à travers ces évènements, on ne sombre pas dans la crainte de l’évènement, je situe toujours ce que je dis sur un plan psychologique, car la science la plus importante dans le Cosmos c’est la psychologie, et la science qui manque le plus sur notre Planète c’est justement la psychologie.

Lorsqu’on a la psychologie, c’est-à-dire lorsqu’on a la connaissance de soi, et qu’on l’applique dans la vie, quel que soit le déroulement des évènements cosmiques, l’individu peut passer à travers, mais si vous vous arrêtez à la fantaisie dramatique des prophéties seulement, vous allez, au lieu de sourire, vous allez souffrir. Il y a des gens, je connais des gens qui sont très sensibles aux prophéties et qui souffrent de savoir que telle année il va se passer telle chose, parce que tel bonhomme a dit telle chose…

C’est dommage, car il faut regarder les prophéties avec sagesse, il ne faut pas sombrer dans le drame que crée la prophétie, parce que les évènements cosmiques ne se passent jamais comme l’imagination de l’être humain le préconise, jamais.

Vous pouvez lire des prophéties dans les pyramides, vous pouvez lire des prophéties sur les murs du monde entier, vous pouvez lire des prophéties dans les manuscrits de Jean XXIII, vous pouvez lire des prophéties tout partout. Si vous les lisez, et si vous les intuitez, vous comprendrez à votre niveau ce qu’elles définissent, et ça vous permettra de regarder autour de vous, de regarder dans le monde et de voir que le calendrier cosmique se définit et se développe. Ça vous permettra de développer une conscience politique universelle plus précise, ça vous permettra de voir les évènements d’une façon plus synthétique, ça vous permettra de mettre ensemble les morceaux du casse-tête, mais ça va plus loin que cela. »

La curiosité intellectuelle, c’est une chose, ça a son bon côté, mais ça a aussi son mauvais côté... Quand je dis que la curiosité intellectuelle a son mauvais côté c’est parce que moi je le connais ce mauvais côté, maintenant que je n’ai plus la faculté de penser c’est facile pour moi de prendre du recul et de regarder les jeux de la curiosité intellectuelle et de voir ce qu’elles créent. Moi aussi j’ai déjà pensé, mais aujourd’hui je peux vous donner le bénéfice de mon expérience, même si vous ne la comprenez pas cette expérience, c’est sans importance, mais je peux vous donner le bénéfice de mon expérience pour vous permettre à vous, d’éliminer des obstacles qui retardent votre propre évolution. Moi j’ai fait un travail, j’ai subi un travail dans ma vie, j’ai enlevé de gros des obstacles pour permettre à certaines personnes d’enlever des obstacles un peu plus petits.

Quand je vous dis que les prophéties sont importantes, je suis sérieux, mais quand je vous dis que les prophéties sont sans importance, je suis tout aussi sérieux. Les grands mouvements, les mouvements qui sont Cosmiques sont inaltérables dans leur destinée et ils seront toujours cachés aux humains, parce que ces mouvements font partie de l’expérience humaine, de l’épreuve humaine.

Ce sont les Lois Cosmiques qui établissent que l’être humain doit vivre ces évènements et être capable de passer au travers, alors suivant la foi des individus, suivant la conscience des individus, suivant la prescience des individus - qui sont de différents niveaux de spiritualisation de la matière mentale - l’être humain se retrouve plus ou moins dégagé de ces évènements. Si vous avez tendance à vous fier psychologiquement aux prophéties ou aux prédictions et tout ça, vous allez dépenser de l’énergie émotive pour rien, et vous allez créer chez certains de l’angoisse pour rien.

Par contre, lorsqu’il deviendra nécessaire que soit connu précisément des évènements d’ordre mondial ou Universel, il n’y aura aucune possibilité d’erreur, et à ce moment-là, les gens réaliseront avec le temps quelle est la source de cette déduction et s’ils peuvent se fier à l’information, mais tant que les gens ne connaîtront pas Universellement, mondialement cette source de prophéties, qu’ils se méfient, les prophéties qui viennent de "biais", font également partie de l’évolution de la conscience humaine. Il y a des gens qui ont des perceptions intérieures, qui font de l’écriture automatique, il y a des gens qui reçoivent des informations de différents niveaux, et ils s’aperçoivent qu’il y a une direction générale dans ces évènements-là, mais qu’ils ne connaissent et ne comprennent jamais précisément l’information.

Vous avez le cas de Fatima par exemple, un cas moderne, un cas qui a été totalement contenu par l’église de Rome… si les cardinaux sont revenus de l’entrevue d’avec le Pape Jean XXIII concernant la lettre de Fatima, et que le message est passé dans le Monde d’une façon presque inaperçu, il y a des raisons.

Ce n’est pas à moi de dire si ces raisons sont bonnes ou mauvaises, mais je dis qu’il y a des raisons, et c’est à partir de ces raisons qu’on s’aperçoit que l’être humain, l’humanité, entre petit à petit dans une transe, l’humanité entre petit à petit dans un état d’esprit, et les humains ne s’aperçoivent pas de cette pénétration car elle est très délicate, mais viendra le jour où l’être humain devra faire face à des évènements qui sont très naturels, mais qui pour lui ne sont pas naturels…

Les gens qui sont imbus de sentiments religieux, de sentiments spirituels, les gens qui n’ont pas l’attitude ferme, scientifique, se verront devant ces évènements et seront troublés jusque dans le fond d’eux-mêmes, parce que ces évènements qui font partie des prophéties, n’ont aucune relation psychologique avec l’état d’esprit de l’humain moderne. C’est pour cela que les contacts qui se font un peu partout dans le Monde, entre l’être humain et d’autres civilisations, se font à une échelle très ralentie et dans des endroits très peu populeux en général, et même si cela se faisait dans le centre de Montréal cela ne changerait rien, parce que l’esprit humain est construit de telle façon, conditionné de telle façon par les pensées subjectives, qu’il refuse de croire ce qu’il ne peut pas comprendre… »

Si je vous dis souvent que ce n’est pas normal de penser, c’est parce que j’ai une raison très précise de vous le dire, sans cela je ne pourrai pas vous le dire, il faut que les gens développent une attitude envers la prophétie qui soit saine et qu’ils voient les évènements aujourd’hui et qu’ils les rattachent à la prophétie sans pour cela tomber dans les pommes ou tomber dans la sérénade ésotérique ! Il n’y a rien d’anormal dans le Cosmos, mais l’être humain rend toutes les choses anormales et comme en plus l’humain ne sait pas parler il crée de la confusion dans cette anormalité, alors qu’est-ce qu’il lui reste ?

Rien ! Il n’y a rien à comprendre, tout est compréhensible, tout est su, tout est connu, ce qu’il faut c’est se comprendre soi-même, et quand on se comprend soi-même, automatiquement on comprend le reste, mais je vous défie de ne pas paraphraser ce que je dis - en relation avec ce qui a été dit dans les textes anciens - parce que ce qui a été dit dans les textes anciens était dit d’une certaine façon, et ce que je dis aujourd’hui est dit d’une autre façon, et la différence c’est celle-ci :

C’est que dans les textes anciens c’était écrit, alors qu’aujourd’hui je vous parle, et il y a une grosse différence : Quand on lit quelque chose sur une page et qu’on écoute la même chose, ce n’est pas la même chose, parce que quand on lit quelque chose, on enregistre ce qu’on lit par le Mental et l’émotionnel et on fourre cela dans notre mémoire…

Mais il n’y a personne ici qui peut se reproduire parfaitement en mémoire ce que je dis, parce que tout ce que je dis est décousu car je ne m’adresse pas à l’intellect, je me sers de mots, mais je ne m’adresse pas à l’intellect, je m’adresse à l’esprit et l’esprit est mémoire, l’intellect a besoin de mémoire pour fonctionner. L’esprit est mémoire, et il s’agit que l’esprit pénètre dans l’intellect pour que cette mémoire revienne, parce que ce que je sais vous le savez également, mais le problème avec vous autres, c’est que vous n’êtes pas capable de l’exprimer… Les vrais prophètes, les faux prophètes, les psychiques qui vont à la TV, ces gens qui sont connus dans le monde entier font quelque chose, mais souvent ces gens ne savent pas ce à quoi ou à qui ils ont affaire sur les autres plans… Dans le passé, lorsqu’on disait il faut croire ce que l’on ne comprend pas, on appelait cela la foi ! La foi c’est une vertu, mais croire ce n’est pas une vertu, croire c’est une croyance, et il y a une différence entre la foi et la croyance :

- La foi c’est une attitude de l’esprit, basée sur le fondement psychologique de l’être humain vis-à-vis de ce qui lui a été donné au niveau de la mémoire, pour remplir son émotivité de sécurité.

- La croyance, c’est une projection dans l’esprit de l’être humain - par des humains visant à sécuriser l’être humain psychologiquement - pour créer des églises, et les religions se sont servies de ce principe pour bâtir leurs églises !

C’est la méthode de la religion, c’est normal, mais sur le plan de la science, sur le plan de l’intelligence humaine développée d’aujourd’hui, si l’humain n’est pas capable de comprendre, parce qu’il ne voit pas, ou s’il n’est pas capable de voir parce qu’il ne comprend pas, ou s’il n’est pas capable de croire parce qu’il ne veut pas croire, à ce moment-là, qu’est-ce qu’il lui reste pour l’empêcher lorsqu’il y a cette confrontation entre deux sortes d’Universalité, de déboussoler sur le plan Mental, de devenir fou, de vivre un nombre de mois très serrés dans une terreur et une folie agonisante ? Rien… Alors la foi, c’est une vertu théologique qui était bonne dans le temps où l’être humain n’était pas encore capable de par lui-même, d’être dans son intelligence, mais lorsque l’être humain est capable d’être par lui-même dans son intelligence - à cause de la communication télépathique avec les plans Universels - il n’a plus besoin de croire, il sait ! Point final ! Mais ce qu’il sait, ne convient pas toujours à celui qui croit… Alors c’est très bon que les humains croient lorsqu’ils ont besoin de croire, mais il vient un temps où l’être humain n’a plus besoin de croire, il est dépassé ce stage ! Ça faisait partie de l’involution ! C’était bon dans le passé, mais demain ce sera futile !.